Par : Jérôme
Publié : 11 mai 2009

NOTRE SORTIE A BOURG EN BRESSE

Notre classe (les CE2-CM1) a d’abord exploré le passé médiéval de la ville, puis a ensuite visité le royal monastère de Brou : un plongeon dans le passé !

Point de départ, le square Lalande (du nom de l’astronome Jérôme Lalande, né à Bourg au XIXe siècle), appelé au Moyen-Age, la place de l’Orme (du nom des arbres qui ornaient cet endroit).

La guide posant des questions aux enfants, qui devaient répondre par groupes.

Des garçons concentrés ... ou endormis ? (il est encore tôt !)

Les groupes (les Merlin, les Guenièvre et autres ...) cherchent les réponses aux questions de la guide.

Des élèves concentrées ...

Des filles qui se creusent les méninges : comment s’appelait ce square à l’origine ?

Creusons-nous la cervelle !

Des enfants attentifs ...

Un groupe motivé ...

Le long du square, l’ancienne grand-rue qui reliait le palais au four à pain (du seigneur).

On aperçoit une impasse ...

Nommée "impasse du Four-Bâgé" : explication : autrefois le seigneur possédait le four à pain, et ce seigneur était le sire de Bâgé, possesseur de Bourg en Bresse.

Ici on aperçoit une riche maison médiévale appartenant à une famille de drapiers. Elle est étroite par le bas, car autrefois, on payait un impôt en fonction de la surface au sol, d’où peu d’espace au rez-de-chaussée et un étage plus grand : astucieux, non ?

Les questions portaient sur la maison ci-dessus.

C’est une maison en encorbellement (la forme avancée des étages). Autrefois, les rues étaient très étroites, d’où l’importance au rez-de-chaussée, de laisser plus d’espace, pour laisser passer les charrettes.

Ce mélange de briques et de bois est dit "à colombage".

Cette place était autrefois l’endroit où avaient lieu les tournois de chevaliers, d’où son nom de place des Lices (lices signifiant tournois).

Ici nous sommes à côté de la prison de Bourg, où, au Moyen-Age se dressait autrefois un château.

La guide nous montre la maille qui composait la cotte du chevalier, qui la portait sous son armure, pour se protéger.

Une élève passionnée ...

En allant au bastion

Les anciens remparts de Bourg

Les garçons qui jouent à un jeu médiéval : une espèce de course de vitesse ...

où le dernier arrivé va s’asseoir, pour donner le signal de départ pour la prochaine course ...

Où on redécouvre le jeu du collin-maillard ... Devine qui c’est ?

Où on joue à la "queue du diable" (sorte de loup).

Vue du théâtre : au Moyen-Age, les comédiens se réunissaient sur les places des villes et villages.

Les enfants parlant du théâtre de Bourg.

A côté de la mairie, l’hôtel de Meillonnas, où se trouve aujourd’hui le bureau du maire.

De la place de la mairie, on aperçoit l’église Notre-Dame de Bourg, construite au 16e siècle (en 150 ans environ).

Voici la mairie.

Cette croix est le blason de la ville de Bourg.

La guide nous montrant différents blasons, autrefois moyens pour reconnaître une grande famille noble ou une ville.

Voici un chevalier, que l’on reconnaît à son blason.

Et voici son adversaire :

Ici nous allons entrer dans l’église Notre-Dame de Bourg.

Là nous sommes dans l’église. Voici un élément de l’architecture gothique (fin du Moyen Age) : un arc brisé.

Même dans l’église, les recherches continuent et les enfants doivent rester concentrés !

D’ici la lumière est aveuglante !

Nous sommes devant le retable dédié à la Vierge Noire. Et la voici de plus près ... Ici toujours dans l’église, dans les stalles, à l’origine réservées aux moines ou membres du clergé.

Encore une maison à colombage. Cette boutique a gardé la forme arrondie de l’échoppe ou de l’atelier qu’il y avait au Moyen Age.

Des maisons du centre-ville.

La porte des Jacobins, couvent construit au 15e siècle.