Par : Jérôme
Publié : 13 mai 2009

MARGUERITE D’AUTRICHE

Marguerite d’Autriche (1480-1530) : une femme marquée par le destin

1) Les origines et le mariage français

Née à Bruxelles (Belgique) en 1480, fille de l’empereur germanique Maximilien Ier d’Autriche et de Marie de Bourgogne, elle est très vite victime du destin : sa mère meurt en 1482. En 1483 (elle a 3 ans), son père la marie au fils du roi de France, le prince Charles, qui a 10 ans de plus qu’elle ! Marguerite grandit donc loin de sa famille, élevée à la Cour du roi de France. Mais en 1491, Charles VIII (son mari) épouse Anne, duchesse de Bretagne (pour rattacher la Bretagne à la France) et renvoie Marguerite chez elle : elle a seulement 11 ans !

2) Le mariage espagnol

En 1496, elle est remariée au fils du roi d’Espagne, le prince de Castille. C’est un mariage d’amour, mais Marguerite ne vit auprès de son époux que sept petits mois : le prince meurt en effet en 1497, à l’âge de 18 ans. Marguerite perd l’enfant qu’elle attendait. Elle est très triste !

3) Le mariage savoyard

En 1501, Marguerite épouse le duc de Savoie, Philibert le Beau. Tous deux ont le même âge, sont beaux et ils s’aiment d’un grand amour. Ils mènent une vie luxueuse, faite de fêtes grandioses. Mais en 1504, Philibert meurt au cours d’une partie de chasse : il a seulement 24 ans ! La pauvre Marguerite refuse de se remarier, et décide de faire construire à son défunt mari le monastère de Brou.

4) Le royal monastère de Brou

C’est donc à Bourg-en-Bresse (pour respecter le vœu de la mère de Philibert) que Marguerite fait construire un splendide monastère avec une église de type gothique flamboyant. La construction de l’ensemble commence en 1506, et s’achève en 1532, soit 26 ans un record pour l’époque. Il faut dire que Marguerite est très riche, et qu’elle investit beaucoup d’argent dans ce monument.

5) Une fin de vie heureuse ?

En 1507, suite à la mort de son frère, elle doit regagner la Belgique où elle va élever ses neveux et nièces (dont le futur empereur Charles Quint) et gouverner le pays au nom de ce même Charles (elle est donc régente). Elle s’occupe bien de ce pays, fait en sorte que la paix demeure, encourage les artistes en tout genre (écrivains, peintres, musiciens …). Elle meurt en 1530 à l’âge de 50 ans.